Définition des FCPI et FIP

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Le principe des FCPI et des FIP

Produits de défiscalisation par excellence, les fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) et les fonds d'investissement de proximité (FIP) donnent accès à des réductions d'impôts. Mais il faut aussi prendre en compte le rendement de l'investissement lui-même. En souscrivant à des parts de FCPI ou de FIP, vous soutenez des sociétés en voie de développement ou des petites et moyennes entreprises.

Vous investissez respectivement :

  • à hauteur de 60 % du fonds dans des sociétés innovantes pour les FCPI ;
  • à hauteur de 60 % dans des petites et moyennes entreprises, dont 10 % au moins régionales, pour les FIP.

Qu'il s'agisse de FCPI ou de FIP, les entreprises dans lesquelles le fond investi doivent répondre à certains critères. Comme, par exemple :

  • avoir leur siège dans un état membre de l'Union européenne, en Norvège ou en Islande ;
  • ne pas être cotées, sauf exception, sur un marché réglementé ou organisé ;
  • être soumises à l'impôt sur les sociétés.

Quel intérêt d'investir dans ces produits ?

Plus que la performance, finalement très aléatoire des FCPI et des FIP, l'intérêt de ces investissements réside dans les avantages fiscaux qu'ils confèrent aux souscripteurs.

Que vous investissiez dans des FCPI ou des FIP, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt au titre de l'impôt sur le revenu.

La réduction maximale d'impôt à laquelle vous avez droit chaque année s'élève à  2 640 € pour un célibataire et 5 280 € pour un couple au titre de l'impôt sur le revenu, pour les FCPI.

FCPI-FIP : un investissement qui comporte des risques

La souscription à des parts de FCPI et de FIP n'est pas dénuée de risques :

  • Vous devez être prêt  à une perte éventuellement totale de votre capital :
    • En effet, la performance de FCPI et des FIP est en effet aléatoire car dépend des résultats des petites entreprises dans lesquelles le fonds a investi.
    • Celles-ci pouvant faire faillite à tout moment.
  • Vos fonds sont bloqués au moins pendant cinq ans. Mieux vaut donc avoir une trésorerie nécessaire en cas de coups durs, car vous ne pourrez pas revendre vos parts de FCPI et de FIP rapidement.
  • En cas de non respect des conditions d'obtention des avantages fiscaux, vous pouvez perdre ceux-ci. Vous devrez alors rembourser les services fiscaux des réductions que vous aviez obtenues.

Aussi dans la rubrique :

Placements à risques

Sommaire