Sortie des FCPI et FIP

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Investir dans des fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) ou des fonds d'investissement de proximité (FIP) :

  • permet de diminuer le montant de son impôt : Impôt sur le revenu (IR) ;
  • et constitue une solution intéressante de diversification de portefeuille.

Avant de vous engager dans ce placement risqué et à long terme (entre cinq et dix ans), mieux vaut toutefois en connaître ses contraintes :

Une durée de vie limitée dans le temps

Impôt sur le revenu

Acheter des parts de FCPI ou de FIP est un investissement à long terme. Pour bénéficier des avantages fiscaux propres à ces produits, il faut conserver au moins cinq ans vos parts de FCPI ou de FIP.

Mais, les FCPI et les FIP investissent dans des sociétés jeunes et innovantes qui ont besoin de temps pour faire leurs preuves et gagner de l'argent.

La durée de gestion d'un fonds est donc en général comprise entre six et dix ans. De plus, la plupart des fonds prévoit que ce délai puisse être prorogé pour deux périodes de un an.

ISF et IFI (impôt sur la fortune immobilière)

Jusqu'au 31 décembre 2017, les investissements dans des FCPI ou des FIP donnaient droit à une réduction d'impôt. Depuis l'entrée en vigueur de la loi de finances pour 2018, l'ISF est supprimé et remplacé par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI).

La réduction d'impôt pour les investissements dans des FCPI ou dans des FIP applicables à l'ISF n'est désormais plus applicable à l'IFI depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2018.

Toutefois, une mesure transitoire a été mise en place par la loi de finances pour 2018 : les souscriptions de parts de FIP et de FCPI ouvrant droit à la réduction ISF sont imputables sur l'IFI à payer en 2018 (et uniquement en 2018) à condition qu'elles soient réalisées avant le 31 décembre 2017 (instruction Bofip du 11 octobre 2018).

Un remboursement au terme

Les sommes investies vous sont remboursées au plus tard à la fin de la durée de vie du fonds. Si cette durée de vie dépasse les dix ans, la loi vous autorise à réclamer le rachat de vos parts de FCPI ou de FIP.

Dans ce cas précis, si vous n'êtes toujours pas remboursé au bout de un an, vous pouvez demander la liquidation du fonds. La demande d'un seul porteur de parts suffit pour obtenir la liquidation du fonds (Code Monétaire et financier, art. L. 214-36).

Aussi dans la rubrique :

Placements à risques

Sommaire