Risques des FCPI et FIP

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Produits de défiscalisation par excellence, les fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) et les fonds d'investissement de proximité (FIP) donnent accès à des réductions d'impôts. Il faut aussi prendre en compte le rendement de l'investissement lui-même.

Lors de votre souscription de parts de FCPI ou de FIP, vous faites un pari sur l'avenir car vous investissez dans des sociétés jeunes et en développement. Votre gain (ou votre perte) final dépend du résultat de ces entreprises, et de l'avantage fiscal que vous en retirez.

Comme tous les produits action non cotés, les FCPI et les FIP constituent des placements risqués. Il est impossible de savoir, lors de leur souscription, s'ils vous permettront de réaliser des gains.

Ce type de placement est à limiter dans votre portefeuille. Il ne doit se concevoir que dans une optique de diversification. Car,

  • il s'agit d'un placement à long terme ;
  • son rendement et ses performances sont aléatoires, vous investissez dans l'inconnu ;
  • en cas de non-respect des conditions d'obtention des réductions IR, vous pouvez perdre vos avantages fiscaux.

FCPI et FIP : des placements risqués

Vous investissez via les FCPI et les FIP dans de jeunes sociétés innovantes et des sociétés régionales.

Certaines peuvent faire faillite durant les années de vie du FCPI ou du FIP. Vous devez être prêt à perdre votre investissement.

Ce type de placement s'adresse donc en priorité à des investisseurs avertis.

Des performances non assurées

Les performances d'un FCPI ou d'un FIP s'avèrent très aléatoires. Vous ne savez pas, lors de la souscription, quels seront les résultats du fonds.

Les résultats du fonds peuvent être négatifs. Les FCPI et les FIP ne dégageront donc aucune plus-value.

Vous devez donc être préparé à une éventuelle perte de votre capital. N'investissez donc que ce que vous êtes prêt à perdre.

Les FIP moins risqués que les FCPI

Les FIP sont investis dans des sociétés matures en voie de développement. À l'inverse, les FCPI sont investis dans des entreprises jeunes et innovantes. La viabilité est donc plus certaine sur les FIP :

  • Les FIP vous donnent accès à des entreprises régionales généralement centrées vers des secteurs d'activité traditionnels comme les biens de consommations, les services ou les transports.
  • Les FCPI vous donnent accès à des sociétés innovantes centrées sur des secteurs d'activité plus spéculatifs comme l'informatique, les télécom ou la biotechnologie.

Les FCPI présentent donc un risque de rentabilité plus important que les FCPI.

Un risque à relativiser

Vous connaissez la date de liquidation à laquelle vous pourrez sortir du FCPI ou du FIP.

Les FCPI et les FIP répartissent leurs actifs dans des sociétés de secteurs d'activité variés dont le stade de développement est plus ou moins avancé.

Si une société dans laquelle le fonds est investi fait faillite, les autres placements permettent de limiter la perte.

Les entreprises dans lesquelles sont investis les fonds font l'objet d'une sélection par la société gestionnaire du FCPI ou du FIP. Les risques de mauvais investissements sont par conséquent limités.

Aussi dans la rubrique :

Placements à risques

Sommaire